dimanche 17 janvier 2010

Bonne année 2010 : petit historique des dés

C'est avec un peu de retard, mais avec tout son coeur que l'équipe de JdRP vous souhaite une excellente année 2010, riches en futurs souvenirs rôlistiques. Que vos parties soient longues et mouvementées et que votre roleplay soit à la hauteur de vos personnages !

Petite note historique pour commencer : les dés en pierre qui illustrent l'image de ce post proviennent de l'Egypte antique ! Et oui, les dés que les joueurs utilisent tant de fois à chaque scénario ont été imaginés bien des siècles avant nous, peut-être même auparavant selon certaines sources... D'ici à imaginer que les Anciens jouaient au Jdr... ;o)

Mais les dés, symboles s'il en est du JdR, ont tout d'abord servi avant le jeu un rôle prémonitoire : ils ont avant tout été l'instrument des devins pour prédire l'avenir, un art divinatoire qui porte le nom de "kybomancie". N'est-il pas surprenant aujourd'hui que les dés des rôlistes prédisent l'avenir des personnages de leurs parties de jeu ?

Bien sûr, le dé "moderne" a été précédé par de nombreuses autres formes de tirages dans des matières diverses : os, pierre, bois, ivoire, bronze, faïence, métal précieux...



Le dé à 2 faces sous formes de bâtonnets de bois de 2 couleurs différentes :

Le dé à 4 faces de différentes formes :

La version 12 faces retrouvée à Alexandrie (3ème siècle avant JC) :


Une forme particulière dans son lancer apparut même au moyen âge : le toton. Cette version consistait à utiliser le dé comme une toupie...


De nos jours, les dés servent aux joueurs de nombreux jeux de rôle, dans des versions différentes selon les jeux. D'autres utilisent des supports différents tels que les jeux de cartes. Certains ont même la partie "aléatoire" en retirant les dés de la main des joueurs, mais la plupart intègrent cette notion d'imprévisible (encadré par des règles de simulation qui les rendent plus "probables") qui conservent au jeu de rôle une bonne part de "Jeu".

La technologie nous a fourni aussi des moyens de simuler des nombres aléatoires. Le dé est devenu numérique. En tant qu'ancien meneur de jeu, il m'est aussi arrivé de construire des listes de résultats pré-tirés afin d'accélérer les scènes d'un scénario. Mais la magie du lance de dé demeure pour tous les joueurs.

Aussi, lors de vos prochaines parties de JdR, pensez à l'histoire d'un accessoire tout simple mais qui mérite le détour.

Alea jacta est ! (= "Les dés en sont jetés", comme dirait Jules César...)

Bonnes parties de jeu de rôle à tous pour cette nouvelle année !

L'équipe de JdRP.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire